Rencontre avec Thomas Vinau vendredi 7 décembre à 18h30

46513453_2306891796197655_5596224472655855616_n

Rencontre poétique avec Thomas Vinau
Le vendredi 7 décembre à 18h30
Lectures de Loïc Demey et Estelle Léopold
Cette rencontre est organisée en partenariat avec Pontiffroy Poésie et sera suivie d’une lecture par l’auteur à la médiathèque du Pontiffroy le samedi 8 décembre à 16h30.

Thomas Vinau est né en 1978 à Toulouse. Il va d’un sud à l’autre, Cahors, Montpellier, Pertuis. Il habite dans le Luberon avec sa petite famille. Et c’est par la poésie qu’il est entré « en littérature ».

La poésie, il la conçoit en prise directe avec la vie et non exempte d’humour. C’est elle qui l’accaparera pendant les premières années d’écriture. En 2011 paraît, aux éditions Alma, un premier roman « Nos cheveux blanchiront avec nos yeux », qui obtient un succès immédiat et sera réédité en poche chez 10/18 dès 2012. D’autres romans suivront mais la poésie y reste étroitement mêlée. Thomas Vinau aime à se définir comme « écrivain-fenêtre » qui observe le monde avec humour et humanité. Le quotidien est son terreau. Il y cultive des mots ordinaires avec l’ambition qu’ils parviennent à toucher l’universel. Et Thomas Vinau y réussit avec brio, projetant son lecteur bien au-delà des murs qui l’abritent. Cela avec modestie, ainsi que le décrit ce passage extrait de « Bleu de travail », l’une de ses dernières publications :

Je fais ce que je peux. Avec mes silences et le reste. Avec mes peurs de bête. Avec mes cris d’enfant qui ne débordent plus. Je fais ce que je peux. Dans ce petit bain de cruauté et de lumière. Dans les éclats de sucre et de mensonge. Dans la délicatesse. Dans la violence du temps qui piétine nos rêves. Dans nos petits pataugements précieux. Un matin après l’autre. Un oubli après l’autre. Un mot sur le suivant. Je fais comme tout le monde. Avec le ciel et sans les dieux.

Les dieux, pour Thomas Vinau, seraient plutôt du côté des « clochards célestes », ces frères en écriture auxquels il rend volontiers hommage. Citons Autin-Grenier, Pirotte, Brautigan, Perros, Céline, les beats, Carver…la liste est bien plus longue.

Petite bibliographie non exhaustive:
– Comme un lundi, La Fosse aux Ours (2018)
– Juste après la pluie, Alma éditeur (2014)
– 76 Clochards Célestes ou presque, Le Castor Astral (2016)
– Des étoiles et des chiens, Le Castor Astral (2018)
– Nos cheveux blanchiront avec nos yeux, Alma Éditeur (2011)
– Ici ça va, Alma Éditeur (2012)
– La Part des nuages, Alma Éditeur (2014)
– Le camp des autres, Alma Éditeur (2017)


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s