Les rencontres de ce début d’année 2018

le vendredi 26 janvier à 19h: P’HAUT & TIQUES autour de la poésie de Richard Brautigan.
le vendredi 2 février à 18h: Vernissage de l’exposition CYCLE de Véronique L’Hoste
le samedi 3 février à 11h30: Jean-Baptiste Andréa pour Ma Reine paru aux éditions de l’Iconoclaste
le mardi 6 février à 18h30 : Marie-Hélène Lafon pour Nos vies paru aux éditions Buchet-Chastel
le jeudi 22 février à 18h30 : Vincent Almendros pour Faire Mouche paru aux éditions de Minuit
le mardi 20 mars à 18h30: Cali pour Seuls les enfants savent aimer paru aux éditions Le Cherche Midi

 

Rencontre Ciné art avec Jean-Baptiste Thoret le jeudi 8 février à 19h45

27067385_2117267311826772_4888338810584230032_n

En partenariat avec Ciné art et L’IRTS de Lorraine

Présentation et rencontre avec Jean-Baptiste Thoret
pour « We Blew It » – 2017 – 137min

Comment l’Amérique est-elle passée d’Easy Rider à Donald Trump?
Que sont devenus les rêves et les utopies des années 60 et 70?
Qu’en pensent, aujourd’hui, ceux qui ont vécu cet âge d’or ?
Ont-ils vraiment tout foutu en l’air ?

Tourné en Cinémascope, du New Jersey à la Californie, ce road-movie mélancolique et élégiaque dresse le portrait d’une Amérique déboussolée, complexe, et chauffée à blanc par une année de campagne électorale. Inconsolable d’un âge d’or devenu sa dernière frontière romantique, elle s’apprête pourtant à appuyer sur la gâchette Trump.

Jean-Baptiste Thoret est enseignant, historien, critique et écrivain, spécialiste du « Nouvel Hollywood » et des réalisateurs du genre comme John Carpenter, Tobe Hooper, Dario Argento et
George Romero. Il est aussi co-redacteur en chef des revues Simulacres et Panic, il collabore à Mauvais genres sur France Culture et tient une rubrique cinéma dans Charlie Hebdo. De septembre 2012 à juin 2014, il tient une chronique sur France Musique dans La Matinale de Christophe Bourseiller puis
Jean-Michel Dhuez. Avec Stéphane Bou, il anime également durant les étés 2012 et 2013, une émission quotidienne sur le cinéma sur France Inter, « Pendant les
travaux, le cinéma reste ouvert ».

Auteur de :
Le cinéma américain des années 70 (Les Cahiers du cinéma, 2017), Michael Cimino, les voix perdues de l’Amérique (Flammarion 2013), Cinéma contemporain (Flammarion 2011), Dario Argento. Magicien de la peur (Les Cahiers du cinéma, 2008)…

Vernissage de l’exposition CYCLE de Véronique L’Hoste

CYCLE a été le premier volet d’une collection « les carnets photo-mots » initiée par les éditions Orange Claire. Ce dispositif photo-littérature crée les conditions d’un dialogue entre deux œuvres. Cycle est ici accompagné d’une nouvelle originale de l’écrivain François Borel-Hänni. Le travail photographique CYCLE a débuté en 2013 et s’est achevé fin 2014 il mêle les thématiques de la performance,du paysage et de l’installation. Il invite le spectateur vers un ailleurs.

Rencontre avec Marie-Hélène Lafon le mardi 6 février à 18h30

 

Rencontre avec Marie Hélène Lafon
le mardi 6 février à 18h30
pour « Nos vies » paru aux éditions Buchet-Chastel

Marie-Hélène Lafon toujours très attendue à la Cour des grands, revient pour nous parler de « Nos vies », son dernier roman, dans lequel elle ausculte la ville et ses solitudes. Le Franprix de la rue du Rendez-Vous, à Paris. Une femme, que l’on devine solitaire, regarde et imagine. Gordana, la caissière. L’homme encore jeune qui s’obstine à venir chaque vendredi matin… Silencieusement elle dévide l’écheveau de ces vies ordinaires. Et remonte le fil de sa propre histoire.

Quel bonheur de commencer l’année avec Marie-Hélène Lafon!

Rencontre avec Jean-Baptiste ANDREA le samedi 3 février à 11h30

CVT_Ma-reine_1770

En partenariat avec les Bibliothèques-Médiathèques de Metz et le Festival Le Livre à Metz dans le cadre de notre cycle « Premiers romans ».

Jean-Baptiste Andrea est réalisateur et scénariste et « Ma reine » est son premier roman. Ode à la liberté, à l’imaginaire, et à la différence. L’auteur y campe des personnages cabossés, ou plutôt des êtres en parfaite harmonie avec un monde où les valeurs sont inversées et signe récit pictural aux images justes et fulgurantes qui nous immerge en Provence, un été 1965.

Shell n’est pas un enfant comme les autres. Il vit seul avec ses parents dans une station-service. Après avoir manqué mettre le feu à la garrigue, ses parents décident de le placer dans un institut. Mais Shell préfère partir faire la guerre, pour leur prouver qu’il n’est plus un enfant. Il monte le chemin en Z derrière la station. Arrivé sur le plateau derrière chez lui, la guerre n’est pas là. Seuls se déploient le silence et les odeurs de maquis. Et une fille, comme un souffle, qui apparaît devant lui. Avec elle, tout s’invente et l’impossible devient vrai.

Nuit de la lecture le 20 janvier à la médiathèque du Pontiffroy: rencontre avec Joachim Schnerf pour « Cette nuit » paru aux éditions Zulma

cettenuitplat1-l-572156 Au matin de Pessah, la Pâque juive, un vieil homme se remémore cette nuit si particulière que sa famille rejoue à huis clos et à guichet fermé chaque année – une comédie extravagante et drolatique dont elle a le secret.
Il y a Michelle, la cadette qui enrage pour un rien et terrorise tout son monde, à commencer par Patrick, le très émotif père de ses enfants. Il y a Denise, l’aînée trop discrète, et son mari Pinhas, qui bâtit des châteaux en Espagne et des palais au Maroc. Et bien sûr Salomon, le patriarche rescapé des camps, et son humour d’un genre très personnel qui lui vaut quelques revers et pas mal d’incompréhension.
Mais en ce matin de Pessah, pour la première fois, Salomon s’apprête à vivre cette nuit sans sa femme, sa douce et merveilleuse Sarah…
Un roman au charme irrésistible, émouvant, drôle – et magnifiquement enlevé.