Les rencontres du mois de juin

Le mardi 5 juin à 19h: conférence de Ernst Zürcher et Valérie Cabanes à la mairie de Metz
Le mercredi 6 juin à 18h00: Conférence de François Jullien à la mairie de Metz
Le jeudi 7 juin à 18h00: Débat avec Raphaël Pitti et Laura-Maï Gaveriaux au Fox Coffee
Le samedi 9 juin à 17h30: P’haut&Tiques autour de Richard Brautigan à la médiathèque du Sablon

Vitrine de lecteur de Dom Corrieras Samedi 7 juillet à 11h30

Dom-By Ferial Vitrine de Lecteur Corrieras.jpg

Dom Corrieras sera à la Cour des grands samedi 7 à 11h30 pour notre vitrine de lecteur de juillet.
En grand amateur de poésie, il viendra nous présenter les livres qui comptent dans sa bibliothèque. De Hubert Selby Jr. à Paolo Giordano en passant par Knut Hamsun, Blaise Cendrars, Roland Topor, Alphonse Pensa et Jean Giono.
 
De la poésie, des lecteurs et un peu de rosé pour fêter l’été à la Cour des grands!
 

Conférence de Francois Jullien

Conférence de François Jullien : « Vivre ensemble » ou comment produire du commun ?
En partenariat avec la Mairie de Metz.
Le mercredi 6 juin 2018, à 18h. Salon de Guise à l’Hôtel de ville à Metz

François Jullien est philosophe, helléniste et sinologue.

Après avoir été Président de l’Association française des études chinoises, directeur de l’UFR Asie Orientale de l’Université Paris VII, président du Collège international de philosophie, il est actuellement professeur à l’Université Paris Diderot et directeur de l’Institut de la pensée contemporaine ainsi que du Centre Marcel-Granet.

Il est titulaire de la chaire sur l’altérité créée à la Fondation Maison des sciences de l’homme

Il dirige l’Agenda de la pensée contemporaine aux éditions Flammarion.

En 2010, il a reçu le Prix Hannah Arendt pour la pensée politique et en 2011 le Grand prix de philosophie de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre.

Conférence de Ernst Zürcher et Valérie Cabanes

Conférence « En harmonie avec la nature, les leçons de l’arbre » par Ernst Zürcher et Valérie Cabanes
Mardi 5 juin à 19h à la mairie de Metz.
Organisée par l’Institut Européen d’écologie et le Collectif Forêt du Val de Metz.

Ernst Zürcher est ingénieur forestier, chercheur en sciences du bois à Berne, Lausanne et Zurich, spécialiste de la structure temporelle des arbres.

Il fut intervenant sur le film « L’intelligence des arbres » et auteur en 2016 du livre « Les Arbres, entre visible et invisible ».

Valérie Cabanes est juriste en droit international, oeuvrant à la reconnaissance universelle des droits de la nature et du crime d’écocide.

Elle a fondé avec 9 écologistes et juristes une ONG nommée « Notre affaire à tous » qui oeuvre à l’instauration d’une justice climatique.

Elle est auteur en 2017 de « Homo Natura. En harmonie avec le vivant » chez Buchet-Chastel et en 2016 « Un nouveau droit pour la Terre. Pour en finir avec l’écocide » aux éditions du Seuil

Conférence de Claire De Oliveira le vendredi 25 mai autour de « La Montagne magique » de Thomas Mann

32555976_2169319366621566_267382244119674880_n
Conférence de Claire de Oliveira le vendredi 25 mai à 18h30 en partenariat avec Metz ist Wunderbar pour sa récente traduction de « La Montagne magique » de Thomas Mann parue aux éditions Fayard.
 
Maître de Conférence à la Sorbonne et traductrice de littérature allemande, Claire de Oliveira a traduit une vingtaine d’œuvres germanophones dont le Nobel de littérature Herta Muller, Elias Canetti, Ingeborg Bachmann ou encore Stefan Zweig en Pléiade. Ces nombreux travaux lui ont valu l’obtention des prix Gérard de Nerval (2004), André Gide (2004), ainsi que le prix du ministère autrichien des Arts et des Lettres (2007).
 
Publié en France peu après le prix Nobel accordé à Thomas Mann en 1929, la « Montagne magique », roman-monde de près d’un millier de pages, souvent comparé à « La recherche du temps perdu » de Marcel Proust, avait été traduite un peu dans l’urgence, d’où des lacunes et des imprécisions.
Aujourd’hui, avec cette nouvelle traduction, la seconde en 85 ans, « La Montagne magique » retrouve son éclat et son humour. Claire de Oliveira a passé cinq ans de sa vie avec cette œuvre, se laissant « dévorer », avec la volonté de lui donner une nouvelle jeunesse, de transmettre ce roman à toute une génération, et de suivre le destin du héros, Hans Castorp, venu rendre visite à son cousin dans un sanatorium du coté de Davos en Suisse, pour un séjour qui devait durer trois semaines, et qui finalement durera sept ans.
 
Nous vous invitons à rencontrer un très grand texte et une très grande traductrice dans le cadre de cette mise à l’honneur de la langue allemande durant la semaine Metz est wunderbar.

La Cour des grands entre dans la famille des librairies Initiales

La Cour des grands est très fière de vous annoncer son entrée dans la famille des librairies Initiales . Cette association défend depuis 1997 la librairie indépendante et une diversité de la production éditoriale. C’est avec joie que nous serons amenés à vous offrir le très beau magazine édité par Initiales, la nouvelle inédite publiée en fin d’année et vous présenter le prix Mémorable décerné par les libraires du réseau.