Nous vous souhaitons une très belle année 2023… avec Marcel!

2022 fut l’année Marcel Proust, celle du centenaire de sa mort et aucun goût de « trop » dans tout ce que nous avons reçu à la librairie. Les émissions, les podcasts, les lectures, difficile de passer à côté de l’importance de « La recherche » dans la littérature française et auprès de ceux qui la font aujourd’hui.
Merci Monsieur Proust, ce fut un bel anniversaire, vous n’avez pas pris une ride!

Toutes nos chroniques sur le site de la librairie www.librairies-lepreau-lacour.fr

Mercredi 18 janvier : soirée de lancement Jean-Pierre Martinet aux éditions de l’Atteinte

Soirée de lancement, d’anniversaire et de lectures!
L’ombre des forêts de Jean-Pierre Martinet
Paru aux éditions de l’Atteinte
Le mercredi 18 janvier à 18h30

Jean-Pierre Martinet (12/12/1944 —18/01/1993) se définissait ainsi:

« Parti de rien, Martinet a accompli une trajectoire exemplaire : il n’est arrivé nulle part. »

Malmené de son vivant par une critique trop tiède et un lectorat effrayé par la noirceur de ses textes, il trouvera enfin la reconnaissance qui lui était due, mais de manière posthume, suite à la réédition complète de son œuvre.

L’Ombre des forêts est son ultime roman qui reparait aux éditions de l’Atteinte dans une nouvelle et très belle maquette.

Quatre personnages : Céleste, Monsieur, le duc de Reschwig et Rose Poussière, comme autant de figures perdues dans la ville de Rowena écrasée par le soleil d’été. Ils suivront chacun leurs trajectoires erratiques, et c’est à une perdition orchestrée à laquelle on assiste, fascinés par la beauté de ce désespoir sans faille.

Nos lectures de rentrée pour cette nouvelle année

Avec le nouveau roman de Pierre Lemaitre dans la locomotive, le train des nouveautés de janvier est arrivé sur nos tables et dans nos vitrines!

📚L’occasion de vous souhaiter une très belle année 2023 avec nos lectures à vos côtés!!

💙On démarre avec le très très grand livre de Marie-Helene Lafon « Les Sources », 117 pages pour tout dire des vies humaines.
💛La surprise ensuite d’un premier roman en vers et prose de Mattia Filice chez P.O.L. « Mécano ». Pour découvrir les cordes sensibles et techniques d’un conducteur de train!
💚Éric Faye nous raconte avec de la finesse et le sourire la mondialisation au cœur de son métier de journaliste dans « Il suffit de traverser la rue » paru au Seuil.
❤️Et encore une fois, aucune déception du côté de Pierre Lemaitre…. Il nous épate à chaque nouvel épisode de son incroyable feuilleton! «Le Silence et la Colère » est sorti mardi et pour ceux qui ont du retard, sortie en poche du « Grand Monde ».

Jeudi 15 décembre: dernière soirée de l’année avec Jean-Christophe Diedrich, Françoise Markun et Guy Schneider pour « En lutte ! Carnet de chants »

NOTRE DERNIERE SOIREE DE L’ANNEE pour une rencontre joyeuse et festive avec Jean-Christophe Diedrich, jeudi 15 décembre à 18h30 pour En lutte ! Carnet de chants paru aux éditions du Détour.

Soirée accompagnée au chant par Françoise Markun et à la contrebasse par Guy Schneider!

Un recueil de 24 chants ayant marqué l’histoire des luttes:

Lutte des classes, révoltes féministes, demandes d’émancipation des peuples, toutes ces batailles sociales ont été accompagnées de chants scandés en cœur par la foule. Certains ont traversé les époques et les luttes, d’autres pas, mais ils ont tous joué un rôle important en leur temps.

Ces chants choisis, analysés et enrichis par les auteurs sont présentés dans leur contexte historique et dans leur résonnance contemporaine, traduits en français. De « La Carmagnole » datant de la Révolution française jusqu’à « Balance ton quoi d’Angèle, en passant par la très célèbre « Bella Ciao » ou l’« Hymne des femmes », ce recueil regroupe des chants variés, portrait de la culture des luttes militantes à travers les époques.

Ce carnet de chants pas comme les autres est écrit sur un ton enjoué et direct, propice à découvrir l’histoire de nos luttes en chansons.

Professeurs d’histoire-géographie, Étienne Augris, Julien Blottière, Jean-Christophe Diedrich et Véronique Servat sont les animateurs du blog Histgeobox, ressource de référence pour les enseignants. Ils y recensent et analysent des œuvres musicales de tout genre en relation avec les principaux événements historiques.

Mercredi 7 décembre: soirée « Louis-Ferdinand Céline » avec Jean-Pierre Thibaudat

Rencontre avec Jean-Pierre Thibaudat
le mercredi 7 décembre à 18h30
pour Louis-Ferdinand Céline, le trésor retrouvé paru aux éditions Allia
Rencontre co-animée par Francis Kochert

En août 2021, le journal Le Monde révélait comment près de 6 000 feuillets inédits de Louis-Ferdinand Céline, disparus depuis la fin de la guerre (et la fuite de l’écrivain collaborateur et antisémite), avaient réapparu en 2019, conservés en secret depuis 15 ans par le journaliste Jean-Pierre Thibaudat. La découverte de ce « trésor littéraire », la version intégrale de Casse-pipe et trois romans, Guerre, Londres et La Volonté du roi Krogold, fut dans un premier temps entourée de mystère car l’ancien critique dramatique du journal Libération avait refusé de révéler qui lui avait confié ces précieux papiers.
Le secret sera levé un an plus tard par Jean-Pierre Thibaudat lui-même dans un récit intitulé «Louis-Ferdinand Céline, le trésor retrouvé », après un accord donné par la fille du résistant Yvon Morandat. C’est lui en effet, alors qu’il occupait l’appartement de Céline après la guerre, qui avait retrouvé les feuillets et les avait conservés.
Quel travail Jean-Pierre Thibaudat a-t-il réalisé sur ces manuscrits pendant des années? Comment sans l’avoir jamais imaginé au départ, ce fils de résistants devient un « célinien » obsédé? Et pourquoi ces manuscrits ont ils été vendus pour être publiés au lieu de finir dans un fonds d’archives ouvert à tous?
Les réponses mercredi 7 décembre à 18h30!

Rencontre avec Valentine Goby le mercredi 30 novembre

Rencontre avec Valentine Goby
le mercredi 30 novembre à 18h30
pour L’île haute paru aux éditions Actes Sud

Au cours de l’hiver 1943, la mère du jeune Vadim l’envoie dans une vallée reculée et fictive des Alpes. Parce qu’il doit se cacher, il devient Vincent et passe plusieurs mois dans un environnement enchanteur. L’imagination constamment stimulée par des sensations inédites : la neige qui dissimule les reliefs, les odeurs chaudes et fortes de l’étable, le voile formé par les papillons innombrables au-dessus des prés…
Dans L’Île haute, Valentine Goby nous offre le tableau, sublime, d’une époque révolue : qui verra encore la beauté des sommets enneigés dans quelques années, sinon en imagination ?

Valentine Goby a publié quatorze romans en vingt ans. Aux éditions Actes Sud sont parus Kinderzimmer en 2013, un livre avec lequel elle a obtenu treize prix littéraires dont celui des Libraires, Baumes en 2014, Un paquebot dans les arbres en 2016 puis Murène en 2019.

Rencontre avec Gauz’ le mercredi 23 novembre

Rencontre et lecture avec Gauz’
le mercredi 23 novembre à 18h30
pour Cocoaïans (Naissance d’une nation chocolat) paru aux éditions de L’Arche

Ample fresque historique à travers les XXe et début du XXIe siècles, Cocoaïans raconte l’histoire politique du chocolat. De la fève au produit transformé, la culture et le commerce du cacao traduisent les rapports de domination imposés par l’Occident aux pays producteurs d’Afrique.
De la forêt de Gbaka en 1908, jusqu’en 2031, en passant par Treichville de nos jours, la parole politique bondit, d’asservissement en libération, de liesse en compromission, d’espoir en désillusion. Gauz’ raconte le projet d’émancipation des Cocoaïans, les habitants du pays du cacao, pour fabriquer et vendre eux-mêmes leur chocolat, inscrivant le cacao dans un discours civilisationnel, un récit de conquête de liberté.

Né à Abidjan en 1971, Gauz’ est auteur, scénariste, réalisateur, photographe, artiste pluridimensionnel. Il publie trois romans au Nouvel Attila : Debout-payé (2014), Camarade Papa (2018), et Black Manoo (2020). Cocoaïans (naissance d’une nation chocolat) » paraît en 2022 à L’Arche dans la collection « Des écrits pour la parole ». Il vit aujourd’hui à Grand-Bassam.

Le 22 novembre: Soirée foot! Mais anti-coupe du Monde….

Le mardi 22 novembre à 19h30 la librairie s’associe à Amnesty pour une soirée alternative au premier match de l’équipe de France dans cette coupe du Monde 2022.

Retrouvez-nous autour d’un buffet et de bières (fraîches!) pour une série de lectures sur de grands moments de l’histoire du foot.

Nous dénonçons cette coupe du Monde de la honte, les problèmes de droits humains inhérents à son organisation et son coût environnemental exorbitant.

Petites et grandes maisons d’édition s’associent à cette action et chaque personne présente recevra en cadeau un roman de la rentrée littéraire 2022!

Nous aimons le foot, mais pas celui-là!

Rencontre avec Yannick Haenel le mercredi 16 novembre

Rencontre avec Yannick Haenel
Le mercredi 16 novembre à 18h30
En partenariat avec l’Université de Lorraine
Pour Le Trésorier-payeur paru aux éditions Gallimard dans la collection L’Infini.

Les familiers de Yannick Haenel retrouveront dans Le Trésorier-payeur l’ambiance psychédélique de Cercle et de Tiens ferme ta couronne. Les autres découvriront avec étonnement, et bientôt jubilation, un univers où la raison côtoie la folie, le rêve la réalité, et où l’amour se vit dans la célébration, jamais épuisée, du corps de l’autre.
Le début, aussi incroyable que véridique, décrit une succursale de la Banque de France, à Béthune, transformée en centre d’art et offrant aux invités d’un vernissage une série d’installations autour de l’idée de « dépense ». La pensée de Georges Bataille, sur laquelle s’appuie l’exposition, ressuscite son fantôme en la personne d’un ancien directeur de la banque, homonyme de l’auteur de La Part maudite et de L’Histoire de l’œil. Et ce mystérieux souterrain par lequel la salle des coffres communiquerait avec la maison voisine ? C’est le tunnel par lequel l’écrivain nous entraîne à sa suite dans les chemins de son inspiration. Irrésistiblement nous nous prenons au jeu. La vie imaginaire de Georges Bataille banquier converge vers la vie réelle de Georges Bataille écrivain : le niveau de l’anecdote étant dépassé, nous voilà plongés dans l’expérience intérieure, celle du moi intime du personnage, et de son célèbre modèle. Tout en nous donnant à lire une histoire captivante, pleine d’énigmes et de souterrains, riche d’émotion mais aussi d’humour, ce roman nous initie au mystère de la littérature : le charme envoûtant de la langue, la puissance des scènes, la vérité des personnages nous ouvrent à une réalité insoupçonnée, comme cette porte qu’on pousse et qui nous mène dans un jardin paradisiaque, que de grands murs dérobent à la vue du passant. S’en échappe un papillon tacheté d’or et de noir. Ce texte, décapant quand il aborde, toujours de biais, les questions économiques et sociales, la production et la consommation, la pauvreté et la solidarité, sait aussi effleurer de son aile et laisser un souvenir durable, comme un parfum doux et tenace.

Yannick Haenel codirige la revue Ligne de risque avec François Meyronnis depuis 1997.
Il a publié plusieurs romans, dont Cercle en 2007 dans la collection «L’Infini » (éditions Gallimard),
Jan Karski en 2009, prix Interallié, Les Renards pâles en 2015 et en 2017, Tiens ferme ta couronne, lauréat du prix Médicis.

Également plusieurs essais, sur les tapisseries de La Dame à la licorne À mon seul désir ou sur le Caravage La solitude Caravage.

Enfin bien sûr ses chroniques pour Charlie Hebdo.

Cette semaine… honneur aux sciences humaines!

  • Françoise Héritier, le goût des autres par Laure Adler paru aux éditions Albin Michel
  • Sangliers, géographie d’un animal politique par Raphaël Mathevet et Roméo Bondon
  • A l’Est des rêves, réponse des Even aux crises systémiques de Nastassja Martin aux éditions La Découverte
  • Sontag de Benjamin Moser traduit par Cécile Roche aux éditions Bourgois
  • L’usage du thé, une histoire sensible du bout du monde par Lucie Azema aux éditions Flammarion
  • D’images et d’eau fraîche de Mona Chollet aux éditions Flammarion
  • Atlas des peuples disparus de Dominique Lanni aux éditions Arthaud
  • Guns and roses, les objets des luttes féministes de Mathilde Larrère aux éditions du Détour
  • Beauté, notre souci de Samantha Walton aux éditions José Corti

RDV sur notre site www.librairies-lepreau-lacour.fr pour toutes les critiques de ces dernières lectures!

Mercredi 19 octobre: soirée sur l’expérience à Metz des terrains d’Aventure entre 1976 et 1982

Rencontre avec Jean-Marc Brodhag
le mercredi 19 octobre à 18h30
pour son ouvrage Le Terrain d’Aventure, Une fabrique de citoyens

(Re-)découverte à l’occasion de l’exposition « L’Art d’Apprendre » proposée par le Centre Pompidou en 2022, l’expérience messine du Terrain d’Aventure (1976-1982) fait aussi l’objet d’un récit par l’un de ses initiateurs Jean-Marc Brodhag dans un ouvrage récent: Le Terrain d’Aventure, Une fabrique de citoyens
Amateurs d’histoire locale ou parents sensibles aux idées de l’éducation nouvelle, rejoignez-nous le temps d’une soirée pour évoquer cet épisode de liberté qui a marqué la vie de nombreux enfants du Sablon ou de Borny. Et qui sait ? peut-être vous reconnaîtrez-vous sur les photographies de Jean-Marc Brodhag qui seront exposées sur les murs de la librairie en octobre…