Rencontre avec Nicolas Offenstadt le mardi 26 novembre à 18h30

Rencontre avec Nicolas Offenstadt en partenariat avec l’Université de Lorraine

Le mardi 26 novembre à 18h30

Pour son ouvrage Urbex RDA L’Allemagne de l’Est racontée par ses lieux abandonnés

Paru aux éditions Albin Michel

L’ancienne RDA fascine, tant par son histoire méconnue que par son esthétique. Le nombre et l’ampleur des bâtiments à l’abandon en ex-Allemagne de l’Est frappent le promeneur. Combinats, cités d’habitation, Maisons de la culture… Trente ans après la chute du mur de Berlin, ce paysage fantôme est à lui seul digne d’intérêt tant il raconte d’histoires passées. Mais lorsqu’on pénètre à l’intérieur de ces lieux, c’est tout un monde disparu qui apparaît.

L’historien Nicolas Offenstadt a pratiqué une véritable « exploration urbaine » en pénétrant plus de 250 lieux fermés, interdits ou délaissés. Il n’y a là aucun défi mais la volonté d’écrire une histoire de l’abandon : un parcours visuel et intellectuel dans l’histoire de la RDA telle qu’elle se donne à voir aujourd’hui.

Agrégé et docteur en histoire, Nicolas Offenstadt est maître de conférences en histoire médiévale et enseigne l’historiographie et l’histoire de la Grande Guerre à l’Université de Paris I.

Il a notamment publié 14-18 aujourd’hui, La Grande Guerre dans la France contemporaine (Éditions Odile Jacob Histoire, 2010) et Le pays disparu, sur les traces de la RDA aux éditions Stock. Il coanime le séminaire de recherche « La Grande Guerre comme rupture ? » à l’École Normale Supérieure (Paris/Jourdan).

Rencontre avec Alice Ferney le jeudi 30 novembre à 18h30

AFerney

Rencontre avec Alice Ferney le jeudi 30 novembre à 18h30

pour son roman Les Bourgeois paru aux éditions Actes Sud.

Ils se nomment Bourgeois et leur patronyme est aussi un mode de vie. Ils sont huit frères et deux soeurs, nés à Paris entre 1920 et 1940. Ils grandissent dans la trace de la Grande Guerre et les prémices de la seconde. Aux places favorites de la société bourgeoise – l’armée, la marine, la médecine, le barreau, les affaires –, ils sont partie prenante des événements historiques et des évolutions sociales. De la décolonisation à l’après-Mai 68, leurs existences embrassent toute une époque. La marche du monde ne décourage jamais leur déploiement.
De Jules l’aîné à Marie la dernière, l’apparition et la disparition des personnages, leurs aspirations et leurs engagements rythment la formidable horlogerie de ce roman très différent d’une simple saga familiale. Car c’est ici le siècle qui se trouve reconstruit par brèves séquences discontinues, telle une vaste mosaïque où progressivement se détachent les portraits des dix membres de la fratrie – et un peu leurs aïeux, et déjà leurs enfants.
Sur cette vertigineuse ronde du temps, Alice Ferney pose un regard de romancière et d’historienne. À hauteur de contemporain elle refait la traversée. Allant sans cesse du singulier au collectif, du destin individuel à l’épopée nationale, elle donne à voir l’Histoire en train de se faire, les erreurs, les silences coupables, les choix erronés qu’explique la confusion du présent. Ample et captivant, Les Bourgeois s’avère ainsi une redoutable analyse de nos racines : un livre qui passe tout un siècle français au tamis du roman familial.

Rencontre avec Lola Lafon mardi 21 novembre à 18h30

LLafon (1)

Rencontre avec Lola Lafon le mardi 21 novembre à 18h30
Pour son roman Mercy Mary Patty paru aux éditions Actes Sud

En février 1974, Patricia Hearst, petite-fille du célèbre magnat de la presse William Randolph Hearst, est enlevée contre rançon par un groupuscule révolutionnaire dont elle ne tarde pas à épouser la cause, à la stupéfaction générale de l’establishment qui s’empresse de conclure au lavage de cerveau.
Professeure invitée pour un an dans une petite ville des Landes, l’Américaine Gene Neveva se voit chargée de rédiger un rapport pour l’avocat de Patricia Hearst, dont le procès doit bientôt s’ouvrir à San Francisco. Un volumineux dossier sur l’affaire a été confié à Gene. Pour le dépouiller, elle s’assure la collaboration d’une étudiante, la timide Violaine, qui a exactement le même âge que l’accusée et pressent que Patricia n’est pas vraiment la victime manipulée que décrivent ses avocats…
Avec ce roman incandescent sur la rencontre décisive de trois femmes “kidnappées” par la résonance d’un événement mémorable, Lola Lafon s’empare d’une icône paradoxale de la “story” américaine pour tenter de saisir ce point de chavirement où l’on tourne le dos à ses origines. Servi par une écriture incisive, Mercy, Mary, Patty s’attache à l’instant du choix radical et aux procès au parfum d’exorcisme qu’on fait subir à celles qui désertent la route pour la rocaille.

Rencontre avec Fleur Breteau à la médiathèque Verlaine le samedi 25 novembre à 11h

23518986_1491363867565793_2093367503844470017_n

Rencontre avec Fleur Breteau le samedi 25 novembre à 11h                                              pour L’amour, accessoires paru aux éditions Verticales
A la médiathèque Verlaine en partenariat avec les BMM et Le Livre à Metz

Fleur Breteau se sert dans ce livre de son expérience de plusieurs années de travail dans l’équipe d’un lovestore. Comme l’indique le titre, il s’agit d’abord d’amour : de l’amour qui va, de l’amour qui ne va pas, de l’amour qui pourrait aller mieux, des conseils drôles ou pathétiques que sollicitent les clients. C’est ici qu’interviennent les accessoires du titre, sont-ils des béquilles ou des boulets pour l’amour ? A travers un éventail de saynètes, Fleur Breteau montre que les accessoires le restent (accessoires). Et puis, ironie de la situation, elle se découvre une grand-tante sulfureuse, qui a fait carrière jadis dans le même domaine qu’elle. Un premier roman d’une lecture facile et distrayante qui vous introduira dans un univers que vous ne soupçonnez pas forcément.

Rencontre avec Brigitte Giraud le mardi 7 novembre à 18h30

BGiraud

Rencontre avec Brigitte Giraud le mardi 7 novembre à 18h30 pour son roman Un loup pour l’homme paru aux éditions Flammarion. La rencontre sera animée par Thierry Hesse.
Dans ce très beau livre inspiré de son histoire familiale, Brigitte Giraud, née en 1960 à Sidi Bel-Abbès, raconte le départ d’Antoine, appelé en Algérie mais qui refuse de porter une arme, celui de Léa sa femme enceinte, qui décide de le rejoindre et la lente reconstruction d’Oscar jeune soldat mutique amputé d’une jambe. Un récit intime sur la trace laissée par le conflit algérien dans cette famille.

Rencontre avec Didier Francfort le mardi 17 octobre à 18h30

Francfort

Rencontre avec Didier Francfort le mardi 17 octobre à 18h30 pour son livre « Un été 16 » paru aux Presses Universitaires de Nancy.

1516 Leonard traverse les Alpes avec la Joconde, 1816, l’année sans été, 1916 Verdun, la Somme, 2016….
Quand l’Europe est menacée, elle recherche dans son histoire d’autres repères. Mais suffit-il d’énumérer des références prestigieuses, des moments fondateurs et des personnalités hors du commun pour refonder l’Europe grâce à la culture quand la politique semble échouer?